Pour un intérieur sans pollution, la ventilation joue un rôle indispensable. Elle permet d’avoir une bonne hygiène et un confort pour mener une vie agréable dans son habitation. Mais pour profiter au maximum de la ventilation et ses multiples avantages, vous devez bien Éviter la moisissure en maintenant sa maison bien rangée entretenir la VMC.

Comment nettoyer sa VMC ?

Avec la multiplicité de la pollution de l’air intérieur, l’achat d’une ventilation mécanique contrôlée est un bon investissement. Avant de commencer le nettoyage de la VMC, vous devez assurer votre protection en coupant l’électricité. Ensuite, il faut procéder au démontage des bouches d’aération pour un nettoyage. Trempez les bouches dans de l’eau chaude mélangée avec un dégraissant. Avec un aspirateur ou un chiffon humide, enlevez tout ce que vous verrez comme des résidus de la poussière. Par contre, si les bouches d’aération sont  hygroréglable, c’est-à-dire sont dotés de capteur d’humidité, assurez-vous de ne rien mouiller au risque d’endommager le matériel.

Vous pouvez maintenant nettoyer le ventilateur ainsi que les filtres en se servant de dégraissant. Si vous constatez que ces deniers sont totalement endommagés, faites des changements. Pour en finir avec le nettoyage de votre VMC, dépoussiérez les tuyaux qui relient les bouches d’aération au moteur. Replacez comment se déroule la vente du surplus d’électricité au réseau ? les pièces sèches à leur place pour finir le nettoyage et l’entretien du VMC.

Comment entretenir la ventilation ?

La VMC nécessite de nettoyage et d’entretien pour bien fonctionner. Mais pour sa durabilité, vous devez prêter attention à certains composants de l’appareil. Il s’agit principalement de la bouche d’aération. Enlevez régulièrement de la poussière sur ces pièces de la ventilation mécanique contrôlée. Dans la mesure du possible, il est conseillé donc nettoyer une fois par trimestre en utilisant plus précisément, pourquoi entretenir un climatiseur ? une éponge humide et du savon.

Chaque semestre, vérifiez l’alignement du caisson ayant la roue de la ventilation. Inspectez aussi la tension de la courroie et la propriété de l’échangeur. C’est une excellente solution pour limiter les pannes et les risques de surchauffe du moteur. Vous trouverez des VMC alimentés par des piles. Ils sont généralement installés dans la cuisine et le WC à cause  de la petitesse de l’espace. Vous avez l’obligation de rechanger les pilles après une durée d’utilisation de deux ans.

Bien que vous ayez la possibilité de réaliser l’entretien du VMC, il est conseillé de faire appel à un professionnel chaque 2 à 3 ans. La réalisation de cette prestation nécessite environ 130 euros. Ce prix comprend le nettoyage, la vérification de l’entrée de l’air et le maintien des graines et du caisson central. Pour les ménages ayant des VMC à gaz ont l’obligation de trouver un spécialiste pour entretenir et nettoyer un VMC.

Quand réaliser le nettoyage et l’entretien du VMC ?

L’entretien réalisé pour assurer la durabilité de la VMC ne s’initie pas du jour au lendemain. Il existe en effet, des moments propices pour commencer votre nettoyage. Il s’agit prioritairement du printemps. Le choix de cette période est du à certaines raisons. En hiver, le fonctionnement du chauffage ainsi l’absence d’aération des différentes salles entraine une utilisation intensive de la VMC. Quant au dépoussiérage, il n’existe pas une période. Faites-le régulièrement à tout moment de la journée.

Pour le nettoyage et l’entretien de votre ventilation, il faut enlever régulièrement la poussière. Outre cela, veillez à effectuer un bon nettoyage au moment propice.